LE NOUVEAU SPECTACLE MUSICAL D’HUGUES FANTINO RAVIT LES ÉCOLIERS DE ROUBAIX

Hugues Fantino est d’abord chanteur, et depuis 5 ans, développe
une nouvelle activité : animateur de spectacles musicaux dans les établissements scolaires dans le cadre de leur pastorale.
Ambiance à l’école Saint-Nicolas de Roubaix, devant des maternelles.
Il faut d’abord tout installer, car un spectacle demande du matériel : un synthé, les lumières, la sono et… une mystérieuse malle pleine de surprises.
L’artiste montre plusieurs instruments de
musiques. « Vous connaissez cet instrument ? ». Les enfants réagissent. Hugues Fantino se dirige ensuite vers la grande malle…
Il s’empare d’une guitare qui est équipée d’une antenne qui fait des bruits
rigolos. Les enfants s’esclaffent !
Il sort de la malle différents trésors : des notes dans une boîte
à musiques, un tambourin, des maracas, une bible, un bâton de pluie, et même des œufs. Sans oublier un lapin en peluche !
« Je vais vous mettre un son, et il faudra mimer l’instrument ! » invite le chanteur.
« Nous aussi, on a instrument, c’est notre cœur. Parfois, il faut le nettoyer, comme un instrument »…
Le spectacle se termine sur la lecture d’un passage d’évangile :
« Si vous ne ressemblez pas à cet enfant, vous ne rentrez pas dans ma maison… » L’occasion de dire aux petits : « C’est vous, le trésor… »
Cette thématique musicale permet de faire passer un double message : comme dans une partition, chacun est unique et en même temps a besoin des autres pour donner le meilleur de lui-même ! C’est un spectacle
co-écrit avec Georges Goudet, avec des chansons d’Hugues Fantino mais aussi de MarieLouise Valentin.
Hugues Fantino intervient ainsi dans 15 écoles sur Roubaix.
« C’est une proposition de l’Enseignement catholique, c’était nouveau pour moi. Ce que j’aime, c’est que c’est adapté à tous les publics d’enfants. Le but est de parler du vivre ensemble. Je n’aborde pas la liturgie, mais les valeurs et aussi Dieu, présenté comme un père qui nous aime et nous veut heureux. Le spectacle invite à la confiance, à demander à Dieu de nous aider », confie le chanteur-animateur.
Les chansons d’Hugues sont connues et régulièrement fredonnées ! Pourtant, la majorité des élèves ne sont pas catholiques. « Cela ne pose aucun problème, certaines chansons évoquent Dieu ou le
Seigneur, les parents sont au courant. Toute l’année, on vit
des temps forts liés à la pastorale ».
d’après A.S. Hourdeaux dans la Croix du Nord

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.