Roubaix Espérance a 20 ans

À Roubaix espérance, on apprend à se connaître depuis 20 ans Unique en France, l’association Roubaix Espérance réunit religions et groupes philosophiques depuis 2000. Une nouvelle présidente a été élue : Jacqueline Willem. Les religions, les cercles philosophiques et associations diverses réunis au sein d’une instance, c’est rare. Roubaix Espérance a réussi ce pari, avec des hauts et des bas, depuis 1998. Cette expérience s’appuie sur celle de Marseille Espérance, née en 1990. À la différence que l’association marseillaise est née de l’impulsion de la mairie qui en fait partie. Pas à Roubaix, même si la mairie soutient l’initiative. De plus, à Marseille, seules les religions sont concernées. Roubaix réussit à réunir cultes et associations. «   N o u s c o m p t o n s quatre  mosquées (sur 7), une pagode bouddhiste (sur 5) laotienne, l’association diocésaine catholique, l’Église protestante unie de France, plus des associations comme la DDEN, la LDH, l’AFR*, les enfants de Condorcet, la Solidarité », rappelle Ibrahim Alci, président de l’instance depuis 2015, qui a posé sa démission lors de l’assemblée générale du 12 février. C’est Jacqueline Willem qui a été élue à l’unanimité (lire l’encadré). Dialogue et respect Le but de Roubaix Espérance n’est pas de parler religions ou politique. « Il s’agit d’œuvrer ensemble pour une meilleure connaissance de l’autre, pour développer le dialogue et le respect », a rappelé Ibrahim Alci. Semer aujourd’hui l’ouverture des esprits Le bilan 2017 a rappelé toutes les actions menées par l’association. Un film débat a été organisé au Duplexe. Des portes ouvertes de lieux de culte ont été proposées. « Nous sommes intervenus à plusieurs reprises dans les établissements scolaires de la ville : un moine et un imam sont venus rencontrer des élèves, le thème des pè- lerinages a été présenté au collège Saint-Exupéry. Les enfants sont très importants, il nous faut semer l’ouverture des esprits aujourd’hui, cela nous concerne tous », a précisé Ibrahim Alci. Surtout, les rencontres mensuelles de Roubaix Espérance se font à chaque fois dans un lieu différent, mosquée, pagode, église ou siège d’associations, «  ce qui permet de mieux nous connaître ». Cinés-débats, visites, fêtes, écoles Parmi les projets 2018, un ciné-débat aura lieu au Duplexe de Roubaix le 5 avril sur le thème « Regard vers l’autre » (le film reste à choisir). « Nous participerons à la fête de la fraternité de Roubaix, organisée par la Maison des associations, et aux commémorations du 8 mai 2018. Nous serons présents lors de la fête des enfants portée par la communauté turque le 15 avril à la salle Watremez… » Un circuit entre les différents lieux de culte pour les journées du patrimoine est envisagé, comme cela a déjà été le cas en partenariat avec la mairie. Le gros projet 2018 sera l’organisation de la première fête de la laïcité, prévue en fin d’année. La date reste à définir. Anne Sophie Hourdeaux

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés